Vœux de Mgr DUPONT : un message fort pour le diocèse de Laval

Vœux diocésains

samedi 13 janvier 2024

Très chers frères et sœurs, suite à la nomination du Pape François, je me présente à vous aujourd’hui comme votre évêque, membre du collège des évêques, « successeurs des Apôtres ». Le décret du Concile Vatican II sur les évêques précise : « Cette charge épiscopale, […] les évêques, […] l’exercent […] à l’égard de l’Église universelle de Dieu, tous unis en un collège ou corps, en communion avec le Souverain Pontife et sous son autorité » (Christus Dominus 3). 

« Tous unis en un collège ou corps » ! Je voudrais développer ce trait épiscopal qu’est la collégialité pour éclairer mon regard sur notre diocèse. Je vous propose simplement de décliner cet esprit collégial selon 3 facettes : le « collectif », la vie et la mission !

Le « collectif », voilà bien une réalité que nous connaissons en Mayenne. Et je pense bien sûr au Stade Lavallois ! Notre Eglise en Mayenne est une véritable équipe : familiale, discrète, au travail, qui ne cherche pas à « se pousser du coude » mais qui creuse avec patience son sillon. Et je me réjouis, de tout cœur, d’avoir été appelé à entrainer cette équipe dans le souffle de la Pentecôte. Cette équipe que nous formons a une très belle histoire marquée récemment par l’évènement de notre dernier Synode Diocésain. Nous y avons fait l’expérience de l’attention à l’autre, de l’écoute mutuelle, de la disponibilité à l’Esprit-Saint et de l’appel de Dieu reçu et promulgué dans les actes du Synode. Nous avons reçu une boussole et une boussole mayennaise : l’Esprit-Saint a parlé à l’Eglise de Laval ! Devenant votre évêque, je rends grâce pour l’œuvre apostolique de Mgr Scherrer et je reçois les lois et décrets qu’il a promulgués comme une feuille de route précieuse. Il nous revient de la mettre en œuvre ensemble, prêtres, diacres, consacrés, laïcs engagés dans la mission de l’Eglise, ainsi que tous les fidèles du Christ de notre Eglise, personne ne restera sur le banc de touche !

Oserai-je vous dire : « Il faut que le collectif vive » ! « Choisis donc la vie » nous dit Dieu dans le livre du Deutéronome, plus précisément « Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance » (Dt 30, 19). Très chers frères et sœurs, il va nous falloir choisir la vie et elle existe en Mayenne. Je pense à la générosité de tant et tant d’acteurs pastoraux (prêtres, diacres, consacrés, laïcs), je pense à notre réseau d’écoles, de collèges et de lycées catholiques mais aussi à la ferveur de nos « foyers spirituels » que sont les monastères, les prieurés et notre sanctuaire de Pontmain. Je pense aussi aux prêtres « venus d’ailleurs » d’Afrique, d’Inde et même d’Evron et bien sûr tout simplement à la vie diocésaine, familiale et simple, vécue à la Maison Diocésaine et dans nos communautés : la vie de Dieu bat en notre diocèse ! Et pourtant, nous sommes à la croisée des chemins. Dieu nous redit : « Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur » (Dt 30, 15) et ceci pour nous et notre descendance (cf. Dt 30, 19) ! C’est pourquoi je sollicite vos prières afin qu’avec les différents conseils notamment le conseil pastoral diocésain, le conseil presbytéral, le collège des consulteurs et le conseil épiscopal, nous puissions discerner ensemble les décisions à prendre pour septembre prochain. Ces décisions auront comme horizon les lois et décrets synodaux et favoriseront la vie humaine, fraternelle et spirituelle de nos communautés et de leurs pasteurs ! Nous prierons ensemble chaque jour, chaque messe, chaque dimanche, lors de nos rencontres à l’aide d’une prière qui accompagnera tout notre Carême et le Temps Pascal jusqu’à la Pentecôte. Je compte sur votre prière, afin qu’avec bienveillance, en cherchant le Bien, pour nous et notre descendance (cf. Dt 30, 19), je veille à reconnaître et conforter l’Œuvre de Dieu en notre diocèse. 

La mission, c’est la vie de l’Eglise qui déborde ! Le feu et les braises de la Pentecôte sont bien là ! Il nous faut donc repérer les braises, certainement les rassembler afin que le feu de l’Esprit soit plus fervent et qu’il se transmette à tous. Je fais miennes ces paroles du Pape François : « J’imagine un choix missionnaire capable de transformer toute chose, afin que les habitudes, les styles, les horaires, le langage et toute structure ecclésiale devienne un canal adéquat pour l’évangélisation du monde actuel, plus que pour l’auto-préservation » (Evangelii Gaudium 27). Ces choix missionnaires s’enracineront dans notre « collectif » et notre vie communautaire. Nous n’allons pas nous tuer à la mission au risque de devenir « cassant », nous allons recréer les conditions communautaires, humaines et donc fraternelles pour que la vie de l’Esprit nous traverse et nous pousse à rayonner de la Miséricorde de Dieu dont notre monde a besoin. La mission, c’est la vie de l’Eglise qui déborde ! Mes décisions, mes premières nominations veilleront à cela.

Il me reste à exprimer toute ma gratitude au Père Frédéric Foucher, au collège des consulteurs et au conseil de l’administrateur pour avoir accompagné notre diocèse depuis le départ de Mgr Scherrer. J’emménagerai à la Maison Diocésaine courant février afin de célébrer la messe des Cendres avec vous et ainsi vivre ce temps de purification et de conversion qu’est le Carême ici en Mayenne. Carême qui aura une tonalité particulière pour moi puisqu’il me conduira à être ordonné évêque samedi 9 mars à 15h en la Basilique Notre-Dame de Pontmain et à devenir évêque de Laval dimanche 10 mars à 11h en la Cathédrale où je serai reçu. 

 

Je confie mon épiscopat à Notre-Dame de Pontmain et à vos prières.

Belle et sainte année à tous.

 

+ Matthieu DUPONT, évêque nommé de Laval.

A lire également