Une exposition sur l’œuvre du Père Lecornu (1932-2021)

Une exposition, dans le hall de la Maison diocésaine Cardinal-Billé, rend hommage, du 5 au 16 février, au Père Jean LECORNU, prêtre fidei donum du diocèse de Laval.
Qui est Jean Lecornu ?

 

En 1969, Jean Lecornu, prêtre, aumônier du Lycée Ambroise Paré à Laval, part au Brésil. Il est nommé curé d’une paroisse dans un quartier populaire de São Luis, la capitale du Maranhão, dans le Nordeste.

Très vite il est frappé par la pauvreté de la population et le dénuement des enfants des favelas, ces bidonvilles très nombreux dans les villes brésiliennes.  Il comprend que ces enfants ont besoin d’apprendre à lire et devenus plus grands de recevoir une formation professionnelle. Dès 1970 il créé Cepromar Brésil pour aider les enfants et les jeunes à sortir de la misère. Des formations à des métiers très divers sont mises en place (mécanique, couture, coiffure, informatique, boulangerie-pâtisserie, travaux du bâtiment…), et des cours d’alphabétisation pour les plus jeunes

Père Jean LECORNU est né en 1938. Il part au Brésil en 1969.
Une intuition dès le début de son engagement

 

Dans une lettre de novembre 1974, le Père Lecornu dit comment il conçoit sa mission.

Notre travail à nous tous chrétiens, est de contribuer à tenter de sauver tout ce qui reste dans un état d’esclavage soit matériel, soit moral, soit spirituel. Le salut de nos frères doit se réaliser à travers ces trois dimensions : matérielle, morale et spirituelle ; le blocage de l’un ou l’autre empêche la libération de l’être total. Dès mon arrivée à Fatima, j’ai vu la nécessité urgente de travailler en même temps dans ces trois domaines pour avoir le droit de prêcher. Jésus-Christ ne nous a-t-il pas donné l’exemple quand il a multiplié les pains pour les distribuer au peuple qui avait faim, quand il a guéri les malades, quand il a demandé à ses disciples de ne pas s’effrayer, de rester calmes, ou quand il réanimait la foi fragile et chancelante de ses apôtres ! L’Evangile nous donne un témoignage permanent de l’action de Jésus-Christ au milieu des hommes, action que nous devons continuer aujourd’hui auprès de nos frères.

Exposition
à la Maison diocésaine Cardinal-Billé,
du 5 au 16 février,
en hommage au Père Jean LECORNU

L’exposition présente également l’histoire de la ville de São Luis, qui a été fondée par des Français en 1612.

 

Cette exposition est proposée par l’association Cepromar, qui soutient l’œuvre du Père Lecornu : CEPROMAR France
18 rue du 8 mai 1945
94110 Arcueil
www.cepromar.com

Une BD raconte l’histoire de la fondation de Sao luis au Brésil

La publication de ce livre constitue un hommage au Père Jean Lecornu, originaire de Château-Gontier, parti au Brésil comme volontaire en 1969 alors qu’il était aumônier au lycée de Laval.

Il a fondé à São Luis le Centre Cepromar (Centre d’éducation et de Formation Professionnelle du Maranhão) pour permettre aux jeunes des milieux pauvres de s’intégrer dans le monde du travail.

Plusieurs pages, en fin d’ouvrage, présentent l’historique de Cepromar et ses activités aujourd’hui.

L’avant-propos est signé par Yves Saint Geours, ancien ambassadeur de France au Brésil, actuellement président de la Commission nationale française pour l’Unesco.

En librairie et sur le site internet de Cepromar

A lire également