Cadeau de départ de Mgr Scherrer

En 2008, un prêtre d’Aix en Provence était ordonné nouvel évêque de Laval dans la basilique ND de Pontmain, sous le regard de cette icône placée contre le pilier gauche de l’entrée du chœur.

Marie était témoin et complice de la mission de notre nouvel évêque : Mgr Thierry Scherrer.

 

C’est pourquoi, à l’occasion de son départ pour Perpignan, le peuple mayennais de l’Église diocésaine de Laval a voulu lui offrir cette icône de Marie réalisée par Marie-Line Brunet ainsi qu’une statue de ND de Pontmain, sculptée par Marie-Aline Maigne.

 

La statue de ND de Pontmain est en résine blanche. Elle reprend le 4ème tableau de l’apparition. Marie montre son Fils en croix alors que le message de Pontmain s’inscrit dans le ciel. Marie-Aline Maigne a représenté la Vierge offrant son Fils crucifié enserré entre ses mains et jaillissant de sa chair.   

 

L’original de l’icône a été écrite par Henry Corta, petit frère de Jésus,  pour le centenaire de l’Événement de Pontmain, en 1971.

Par cette représentation, Henry Corta traduit le sens de l’Apparition de la Vierge aux enfants de Pontmain, contemplée dans la prière.

 

Aux heures sombres de la guerre, au milieu de la nuit de la terre, dans la mandorle dorée du monde céleste, apparaît Marie habillée d’étoiles. Sa présence fait rayonner le visage et l’âme de quelques enfants qui accueillent son message : Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps, mon Fils se laisse toucher.

 

Sur cette icône, le visage de la Vierge, au-delà de la douleur de la mort, nous interpelle. Marie, l’Orante, chante « Mon âme exalte le Seigneur » car le Ressuscité vit en son âme. Ainsi renaît l’Espérance, « Dieu est avec nous ».

 La paix peut revenir sur terre par le cœur et l’action des hommes qui prient : « Mais, priez mes enfants. »

Les mains de la Vierge ne tiennent plus la croix de souffrance du Fils de Dieu. Le Crucifié est en son cœur, imprimé en rouge, intégré :  l’Église, Corp du Christ est manifestée.

 

La croix glorieuse du Christ ouvre les bras de « Notre Dame » et c’est par le Ressuscité que Marie embrasse l’humanité.

 

Avant de rejoindre leur destinataire, évêque de Perpignan, ces deux œuvres d’art sacré sont exposées dans le hall de la Maison diocésaine. Venez les voir, confiez-leur vos prières et vos louanges. Elles rejoindront Mgr Scherrer dans son nouveau diocèse fin novembre.

 

Marie-Éline & Yves Guihaire 
Commission diocésaine d’art sacré.
Octobre 2023

A lire également